L’ILE AUX CRAYONS

L’histoire d’un crayon, ça laisse des traces. Dans quel bois on le fait, comment se fabrique la mine, qu’est-ce qu’un pigment naturel et pourquoi la mine est-elle souvent cassée à l’intérieur ? Comment on taille un crayon ? Ça existe depuis quand ? Patrick fait des crayons en branches d’arbres et pas n’importe lesquels. Du bouleau, du noisetier, du sapin, de l’érable et plus spécialement du saule. Redécouvrez la magie des arbres avec des crayons de toutes les couleurs et de
toutes les formes, tout en poésie et avec humour, car sourire est une autre façon de montrer les dents.

La place est assise, le lieu est naturellement climatisé et il y fleure bon le bois qui sèche, l'accès aisé pour tous et les animaux tenus en laisse sont acceptés.

 

 

Coordonnées


Tél : 04 73 72 92 49 (répondeur)
Courriel : ilocrayon@gmail.com

Site : www.ileauxcrayons.com

 

 

Contact

Patrick TOURRE

Langues

Français, baragouin d'Anglais

crayons
 

Adresse

L'ILE AUX CRAYONS
29 avenue Rhin et Danube
63880
OLLIERGUES

(en face de l'office de tourisme et non loin du pont roman)

Ouverture

Ouvert du 9 juillet au 23 août sans interruption
les lundi, mardi, mercredi, jeudi
à 15 h et à 17 h (nouveaux horaires)

Ouvert le 15 août.

Accueil de groupes (10 personnes minimum) sur réservation uniquement.

 

 

Plus d'infos

 

’île aux crayons fabricate des crayons en branches d’arbres d’ici, et de là ; dans notre belle Auvergne, il y a foison d’espèces et de biodiversité. Et parmi les noisetiers, tilleuls, érables et châtaigniers, le saule à nos yeux s’est imposé : le saule plie mais ne se rompt pas et après la tempête se redresse … têtu comme un saule, solide comme un auvergnat … Saule vert, rouge, blanc, jaune ou noir car c’est la couleur qui révèle la matière grise … saule des vanniers, saule des fossés … le saule pour tisser du lien, attacher la vigne, l’écorce du saule pour soigner.

 

Le saule est toujours dans le vent, sans être à la mode mais, avec souplesse. Notre artisan est adepte du terrorisme végétal, il reprend les traditions des gens du Voyage qui ramassent et replantent les saules à chacun de leurs passages. C’est une forme de développement durable !

 

Durant la visite on évoquera plusieurs thèmes : la fabrication industrielle des crayons de couleurs et des graphites, la fabrication des mines, les pigments naturels, les fabuleuses aventures du taille-crayon, la taille au couteau, les gestes à ne pas faire, les règles de sécurité et les règles de liberté et bien sûr vous découvrirez comment on fabrique un crayon en branche d’arbre. Le tout est abordé dans une approche plus poétique que vraiment technique.

 

On trouve de plus en plus dans des boutiques cadeaux, dans les campagnes des agences de communication « éco-marketing » des crayons d’importations qui reprennent le concept du crayon en branche d’arbres ; il m’est important de faire sentir au public la différence avec ce que je fabrique, et qu’au contraire du « tout-profit », l’artisanat implique un don de soi,

et beaucoup de plaisir ….

A voir, pour en savoir plus :